E-fed avec deux parties : une à speech sur le ring et une Backyard dans les Backstage.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Green Bay invasion.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr. Kennedy

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte d'identité
Gimmick (Heel / Face): Heel
Palmarès:
Localisation: In-Ring

MessageSujet: The Green Bay invasion.   Jeu 8 Sep - 23:58

Alors que Shane venait juste de passer en backstage après les annonces des deux gérants, que des sons se font entendre dans l'arena. Comme des tapotements sur un micro. Le public qui acclamait le président une seconde avant s'efforce à présent de garder le silence pour comprendre quelques chose. L'écran était resté éteint.


Voilà... c-c'est bon.

T'es sûr que ça marche hein ?

O-oui oui...


Cool, tire-toi... Alors ! Bonsoir mesdames et messieurs et bienvenue au tout premier Breeeeaaaking Shooow !

Une forte ovation se fait entendre. L'homme qui parvient à entendre depuis le backstage attend patiemment la fin de cris.

J'ai pas entenduuuu... on reprend : Bienvenue au premier BREEEAAAKING Shooow !... qui se trouve dans une ville ma foi assez moche.

L'attitude dans la salle changea du tout au tout en un instant laissant place maintenant à des huées bien sentient.

Ah... comme d'habitude dès qu'on dit une vérité, ça fâche. Finalement que ce soit WWE, TNA ou EBW rien ne change. Pourtant j'avais espéré que cette nouvelle et merveilleuse... bonjour... cette nouvelle et merveilleuse fédération je disais, réunisse un peu moins de trous du cul dans et à l'extérieur du ring, mais apparemment ce n'est pas le cas.

De nouveau des réactions négatives viennent se faire entendre.

Non non arrêtez ! Je vous ai entendu fidèles fans de lutte ! Je comprends que vous n'appréciez pas que quelqu'un arrive comme ça et s'en prenne à vos superstars, c'est comme ça qu'on les appelle maintenant, favorites. Mais regardez d'un autre côté je vous captive déjà plus qu'ils ne sauront le faire en un quart d'heure de parlotte. Considérez moi un peu comme le sauveur de vos dollars gaspillés à venir les écouter parler.

Les désapprobations continuent de fuser.

D'accord d'accord vous pouvez aussi être ingrats c'est comme vous voulez. En tout cas... pardon, j'aimerais passer...

Une voix casiment inaudible et grincheuse répond à l'homme.

Ah bon ?

Un gros bruit de choc contre le micro résonne suivit d'un cri de douleur étouffé. Un instant de silence.

Un, deux. Un deux, test, test... c'est bon ? Euh... ah. Shane McMahon est un gros naze !

Aussitôt le public réagit à cette attaque verbale soudaine envers le président.

Ok c'est bon, par chance, vous m'entendez toujours. Donc je disais, libre à vous de ne pas me faire confiance, mais honnêtement quand on voit tout ce que je vais apporter à cette fédération, je pense que vous avez tord. On pourrait même dire que même sans mon opinion vous avez tord. Allez ouais, vous avez tord. Si on poussait le truc à fond, l'éventualité que j'ai raison se profile à l'horizon. En fait j'ai raison. Bon j'entends bien que vous n'êtes toujours pas d'accord mais si j'arrête de parler à chaque fois que vous ouvrez vos bouches pleines de frites, on a pas fini. Donc évincez d'avance la question sur mon identité vous le saurez dans très peu de temps les gars, je suis en train d'arriver. Enfin bon puisque je voulais pas passer non plus beaucoup de temps auprès de vous dans le ring, parce qu'il faut bien avouer que vous n'êtes pas très intéressant, j'ai préféré commencer des backstages ma petite introduction.

Après un petit moment de calme.

Hey toi, prépare la musique... désolé, je parlais à un larbin. Figurez-vous que tout le monde à l'air étonné de me voir, c'est marrant. Tout le monde attendait la re-signature de CM Pepsi et c'est normal, c'est une grosse signature, en revanche personne ne m'avait vu venir. Vous aurez l'occasion de remercier Shane j'imagine. Le point positif avec lui, à part mon retour bien sûr, c'est que contrairement à Vince DuckMahon, il sait se montrer convainquant lorsqu'il parle de ré-engagement...

Une nouvelle fois on distingue une voix en fond.

C'est bon ? Allez c'est pas que je m'ennuies à vous parler dans les couloirs de la férération, mais c'est pas très officiel quand même. En plus d'après ce que j'entends, nombre d'entre vous on envie de m'accueillir. Je vais exaucer votre vœu, car comme le président de la WWE justement, je suis aussi un trou du cul.

L'homme jetta le micro qui restait fonctionnel, on peut l'entendre crier un peu plus loin.

Preparez-moi en un vrai bordel !





-----------------------

Pause publicitaire

-----------------------





Jim Ross : De retour au tout premier Breaking Show où l'ambiance est électrique, on peut le dire !

Tazz : Effectivement des annonces absolument colossales ont été faites plus tôt dans la soirée par le nouveau président et le general manager !

Jim Ross : On regarde ça.



Citation :
Paul Heyman : Le président a eu l'intelligence d'engager ce mouvement révolutionnaire de ce business, et qui m'a convaincu de revenir à temps complet dans la gestion d'un roster, et croyez-moi il en fallait beaucoup. En tout cas soyez sûr d'une chose il va y'avoir du bon spectacle et ce dès ce soir. Effectivement dans les prochaines heures nous allons pouvoir nous délecter de l'arrivée en matière de l'Extreme Championship dans le commencement d'un tournoi : The Road to the Extreme Title !
--- --- ---
Paul Heyman : De plus, nous aurons également l'honneur de voir l'un de mes anciens poulains, CM Punk, venir affronter ce soir un lutteur qui l'aura mérité ! Si ce dernier l'emporte, il deviendra challenger n°1 pour le titre de la WWE !
--- --- ---
Shane McMahon : Paul vient de vous annoncer comment sera mis en jeu, pour la première fois, l'Extreme Championship. Moi, je vais vous parler de mon Backyard Championship ... C'est assez simple, les trois premiers catcheurs (ou ExtreMiss) à remporter un match Backyard au sein de la fédération - n'importe où, n'importe quand - seront, par la suite, conviés à un Triple Threat Referee Backyard Match pour le titre ! Le vainqueur du premier combat pourra désigner la stipulation du match, le second vainqueur le lieu, et le troisième, quant à lui, pourra taper très fort sur les deux premiers en signe de frustration ! Donc si je peux donner un conseil à nos premiers arrivants ... Jetez vous dans un Backyard Match dès que vous en aurez l'occasion !



Jim Ross : Voilà on ne vous avez pas mentis ! On peut dire comme vous l'avez découvert si vous n'étiez pas avec nous un peu plus tôt que déjà ce sera une soirée bien remplie !

Tazz : Effectivement, deux tournois d'annoncés dont les premiers quarts vont avoir lieu dans quelques dizaines de minutes, un match entre Shelton Benjamin et CM Punk, on rappelle si Shelton gagne il devient officiellement le N°1 Contender.

Jim Ross : Et ça c'est simplement un morceau de ce qui va se passer ce soir, bien d'autres combats hardcores sont à prévoir. Mais avant tout, juste avant la pause, un homme en coulisse à prit la parole et ce ne sont pas forcément des mots qu'ont aimé entendre les spectateurs ce soir !

Tazz : Mouais, il était en backstage tout à l'heure sans que nous ayons la possibilité de l'avoir à l'image et il a enflammé le public en disant ses vérités qui sont je trouve, très juste. Avec notamment un petit pic sur Vince McMahon, le père du créateur de la fédération dans laquelle nous sommes actuellement.

Jim Ross : C'est vrai qu'il n'avait pas l'air d'avoir quitté la WWE en bon terme, voyons si il intégrera mieux l'EBW ce soir !

Tazz : En attendant j'imagine les lutteurs déjà présents dans cette fédération qui doivent être sur le pied de guerre, j'ai hâte de voir si ils seront heureux de retrouver un ancien camarade.

Jim Ross : J'en doute, ça doit êtr...



Soudainement un theme song oublié depuis quelques années par les fans de la WWE rugit de nouveau !



Grosse réaction du public qui sans même se souvenir de qui était derrière cette musique en a assez pour huer ouvertement le nouvel arrivant.

L'intégralité de la musique est jouée sans que personne ne se montre. Les gens assis dans l'arena, commencent à se replacer sur leur chaise lorsque toutes les lumières s'éteignent mis à part un spot blanc au milieu de la base de la rampe. Un scintillement argenté descend lentement, en ligne droite, dans les airs, puis s'arrête à hauteur d'homme.

Une partie du public ayant comprit qui était le mystérieux inconnu redoublèrent d'effort sur les jurons.

Ce dernier apparait. Caché dans l'ombre, il prend d'une main ce qui se révèle être un microphone relié par un câble. D'une voix forte et claire il parvient à se faire entendre.

Ladies and gentlemen...

From Green Bay, Winscosiiiiiin...


Les lumières se rallument en même temps que sa phrase se termine.


MIIISTEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER KENNEDY !!!



Jim Ross : Quoi ?!

Tazz : Wow ! Sérieusement ?



KEN-NE-DY !!!


Mr. Kennedy, bien habillé, esquisse un sourire devant le mécontentement de la foule.

D'un pas sûr, Ken, lâche son micro d'argent et commence à parcourir tranquillement la distance qui le sépare du ring en jettant des regards hautains aux personnes présentes ce soir.



Il monte sur un côté du ring, mâchant un chewing-gum, portant cette fois son regard les personnes venues voir le show.



Sans quitter son sourire, il passe entre la seconde et la troisième corde. Il fait quelques pas, profitant de cet instant...

Lilian Garcia qui avait reçu l'ordre de ne pas introduire le lutteur, est tout de même présente. Elle prend le micro qu'un officiel de la fédération lui tend en dehors du ring. La jolie annonceuse se dirige vers Ken et lui donne à son tour.

Ah c'est gentil Michelle...

Garcia parut offenser.

Euh pardon, Christy ! Tu vas bien ?

The LoudMouth s'approche de la blonde pour lui faire la bise. Lilian place ses mains devant en signe de rejet et s'en va, furieuse. Ken fait un air faussement surpris.

J'ai dit un truc qui fallait pas ?

Il rigole et recommence à faire les cent pas entre les cordes avant de reporter le micro à ses lèvres.

Enfin bref. Vous savez quoi, j'avoue ne pas tellement savoir pourquoi je suis venu ici finalement. J'veux dire... j'étais bien à la TNA. Parce que honnêtement ces histoires de Classic et de Backyard j'en ai rien à foutre je vois pas la différence. Un exemple ok ? Disons que John Morisson, qu'il me semble avoir croisé dans les couloirs, me défie en Backyard que se passerait-il ? Deux tartes, sa tête dans le mur et je lui fais remballer ses fringues de merde. Bon... admettons. Mais si, autre exemple, John Cena me dit "Yo man vian toote suit den l'ring j'vé tkacé la tait !", dans ce cas là deux tartes, sa tête contre le sol, je lui fais remballer ses vêtements de merde et je lui achète un dictionnaire. A peu de chose près c'est pareil.

Attendant que la foule se calme, il mâchouille et reprend.

Mouais... vous l'aimez John Cena hein ?

Grosse ovation pour The Marine, évidemment.

C'est ça, adulez le. Applaudissez le. Aimez le. Je sais pas si ça vous a fait la même chose mais quand j'ai lu sur Twitter : "Hey CeNation ! G enfain kité la WWE poor allé den une federation hardcore ki reconè mon talan !", j'ai vraiment cru que j'allais mourrir, de rire j'entends bien. John Cena, fédération hardcore... Non, non, c'est comme mettre de la chantilly sur de la merde ça reste dégueulasse.

Une vague de désapprobation déferle aussitôt dans la salle.


Jim Ross : Oh, il n'a pas l'air de bien l'aimer.

Tazz : Ah ah on peut dire qu'il a un humour décapant !

Jim Ross : Vraiment vous trouvez ça drôle ? Cela m'aurait étonné aussi que vous ne l'aimiez pas celui-là !

Tazz : Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ! C'est un excellent lutteur, divertissant et en plus je l'ai commenté pendant des années je le connais très bien : ce type est un bon, un très bon !



Sans prêter attention aux sifflets, Kennedy continue, ne laissant pas le temps à Jim de répliquer.

Attention hein, je veux pas faire de John Cena ma victime personnelle, hola non... c'est simplement un exemple. Le problème est qu'avec le buzz qui tourne autout de l'EBW j'ai assez peur qu'elle ne devienne le repère de mauvais lutteurs en espoir de reconnaissance. Des fins de carrières qui veulent se lancer un dernier défi. Mick Foley, un bon spécimen dans le genre. Que dire de ce type là ? Par où commencer sa carrière est tellement immense, je veux dire c'est impensable tout ce qu'il a... bon ok il parle à une chaussette mais c'est pas grave ça !

Il s'approche de la caméra tenue par un courageux qui avait voulu monter sur le ring pour avoir un bon angle.


Mickie tu es là ? L'hôpital a appellé, ils aimeraient bien que tu y retournes avec tout tes amis chaussettes, hippies et semi-masqués qui dorment en toi. Le personnel de l'établissement à retrouvé ton cerveau et il veut te le rendre. Tu m'entends ?

Kennedy met un doigt sur la caméra pour bloquer la vision. Il baisse d'un ton en regardant la foule.

Ne dîtes rien... c'est un piège.

Avec un clin d'œil très appuyé, Kennedy élargit son sourrire en profitant du bain d'huées des spectateurs. Il se retourne l'air ravi vers le caméraman.

Hey, passe moi ça toi !

Anderson, de son vrai nom, serre le micro entre ses dents et souleve le lourd objet qu'il place sur son épaule. Une fois positionnée il tourne la caméra à 360° en reprenant son arme verbale.

Bonsoir à tout le monde bien confortablement assis chez eux, je prends le contrôle quelques instants ! Ceci, est le public, ceci, sont les personnes qui sont venus payés pour me voir, alors que j'imagine que vous m'entendez aussi bien de chez vous qu'eux, peut-être même mieux. Vous les voyez bien ?

Le lutteur refait un tour complet sur lui-même.

Ca, ça s'apelle être stupide. Faîtes coucou aux animaux les enfants.

Kennedy regarda les personnes qui avaient ré-apprit très vite à le détester. Il dirigea ensuite l'objectif vers le titantron, avec un nouveau sourire et ajoute.

Et ça là-bas le grand écran qui fait de la musique c'est de là où va débouler le mec qui voudra me faire taire. Oui, oui le plus taré de tous va arriver de là. N'est-ce pas inintéréssant ? Si hein ? C'est bien ce qu je pensais.

En un éclair, il se tourne vers le caméraman et lui balance son ustensile de travail en pleine face. Le pauvre homme tombe à terre en se tenant le nez, il roule de douleur et finit par tomber hors du ring où un collègue vient l'aider. Les gens dans l'arèna n'avaient pour le moment détesté personne de plus que Kennedy à en juger par le bruit qu'ils faisaient.

Mais vous allez arrêter de huer ce pauvre Shelton ? Il n'est même pas là ! Voilà un gars courageux ! Voilà quelqu'un contre qui Mr. Kennedy serait content de se battre. Quelqu'un qui a vaincu ! Il n'a pas vaincu n'importe qui... non ! Il a vaincu The Legend Killer, Randy Orton ! Ce même pistonné qui m'a fait virer de la WWE sans raison. Hey Shelty B, respect mozafocka ! Ah j'oubliais... il ne peut pas m'entendre parcequ'il est à couhé sur un lit complètement dans les vappes. C'est la différence entre un bon lutteur comme moi... et lui. Personnellement un combat contre Orton sans aucune règle m'aurait certainement mis mal en point. Ce sont des matchs très durs si vous saviez... mais vous ne savez pas, la seule chose dure que vous trouviez c'est la télécommande sous vos gros culs. Donc je disais...

Le mécontentement ambiant lui empêche de faire sa phrase d'une traite.

Je disais, disais-je, vous ne savez pas à quel point c'est éprouvant physiquement... mais de là à faire un séjour à l'infirmerie pour son premier combat ici... c'est pathétiquement faible.

Avec un regard perçant, il dévisage chaque personne assise près du ring.



Ce n'est pas ce genre de type que je veux combattre, non... Il me faut du plus solide car mon but l'est encore plus. J'ai entendu le très respectable Paul Heyman tout à l'heure parler d'un tournoi concernant le titre Extreme de la division Classic. Pourquoi ne pas convier un de mes petits camarades sur le ring afin que nous puissions y participer dans un match hardcore pour ledit tournoi ?

L'originaire de Green Bay s'approche des cordes les plus proches de la rampe qui mène au ring.

N'importe qui que tu sois, vient me faire acceder à la deuxième manche du tournoi s'il te plaît. Je te signerai le bel autographe de ma semelle sur ton visage en récompense, asshole. Si personne n'a le courage de venir, ce qui entre nous serai assez judicieux finalement, j'irais moi même chercher ce peureux par la peau du cul et lui foutterait une raclée pour la qualification au titre Backyard. Oui... je suis ouvert d'esprit quand il s'agit de toucher les hautes sphères d'une fédération.

Mr. Kennedy est de retour et ne compte pas que cela passe inaperçu...

_________________

Pro wrestling is real.
People are fake.


I made a song about your skills Invité !

Thank God... I'm an asshole.


WIN : 02 | DRAW : 00 | LOSE : 00
WIN : 00 | DRAW : 00 | LOSE : 00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Heyman
GM de EBW Classic
avatar

Messages : 664
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 27
Localisation : Orléans

Carte d'identité
Gimmick (Heel / Face): Heel
Palmarès: -
Localisation: Entre les cordes.

MessageSujet: Re: The Green Bay invasion.   Jeu 15 Sep - 20:41

Au bout de quelques instants de silence, Kennedy commence à s'agiter dans le ring. Alors qu'il porte encore une fois le micro à ses lèvres prêt à parler, une musique déjà entendue quelques fois ce soir retentit de nouveau !



Le second homme de la fédération apparaît devant une foule mitigée. Il regarde le ring en écartant les bras, comme si il accueillait un ami. Tout sourire, il marche tranquillement le long de la rampe.



The Mad Genius commence à grimper les marches du bonheur et attrape au passage un micro qu'un officiel vient lui remettre. Il remercie celui-ci et va rejoindre l'originaire de Green Bay entre les cordes. Il s'approche de celui-ci et main une main sur son épaule.

Aaaah enfin un qui a de la gueule ! J'aime ça ! Vous voyez mesdames et messieurs j'ai moi-même manager ce tourbillon de parole il y a quelques années. Voilà maintenant où il en est ! Dans le roster de la meilleure fédération montante qu'il n'y ai jamais eu, et désormais inscrit dans le tournoi Road To The Extreme Ttile !

Anderson, de son vrai nom, paraît surpris.

Ouais, ouais allez on coupe court aux longs discours je te fais ce cadeau parce que c'est toi. En fait, pour faire plus simple, je voulais venir te voir à la fin de tout ça pour te saluer, mais pile à ce moment là tu faisais ton appel et là... crois moi si tu veux hein, mais il y n'avait personne de prêt à te faire taire ! Du coup je me suis dis qu'on ne pouvait pas te laisser comme ça. Surtout que je te connais Ken, tu aurais tôt fait d'ouvrir ta bouche sur les éléments qu'ont a engagé, et franchement j'aurais pas grand chose à répliquer contre ça... Finalement je prends les choses en mains ! Je vais personnellement te désigner un adversaire pour ton quart de finale !

Personne ne semble vraiment ravie dans l'assistance... quelques sifflets seulement. Heyman quant à lui semble réfléchir à la meilleure personne qu'il puisse désigner.

Ca y est je sais ! Pourquoi ne pas faire un combat de grande gueule ?

Le lutteur paraît plutôt enthousiaste.

Si on faisait croiser le fer entre Mister Kennedy et... disons... The Miz ?


Tazz : Wow ! Effectivement c'est un combat de loud talker !
Jim Ross : Il faudrait peut-être demander son avis au Miz qu'en pensez-vous ?
Tazz : Rien... c'est stupide. C'est le GM lui-même qui a fait le déplacement en personne pour officialiser tout ça, je ne vois pas pourquoi on devrait demander l'avis de qui que ce soit.
Jim Ross : La foule en tout cas elle n'a pas l'air d'apprécier...
Tazz : Ca doit être dû au Miz...

Effectivement l'annonce de ce combat ne donne pas vraiment de favoris aux spectateurs, mais Paupaul semble l'avoir noté...



Puisque ça n'a pas l'air d'enchanter mon très cher public, je pense qu'il est temps de mettre un peu de piment dans ce combat. Après tout c'est le tournoi, et surtout nous somme à l'EBW ! Alors nous allons demander aux deux personnes concernées le choix qu'ils aimeraient faire ! Miz on t'écoute !

Heyman tend alors son bras devant lui, bien évidemment personne n'est là pour répondre. Les personnes présentes sifflent de nouveau cette action déloyale...

Hmmm... très intéressant... Ken une autre idée ?

« Oh la la tu me prends par surprise là... Attends deux secondes, alors... euh non, ça c'est trop facile, ça aussi... eeeuuuh là y a un risque de décès. Raaah pas simple ! »

Jim Ross : C'est une blague ?! On dirait que tout ça est préparé !
Tazz : Ah bon ? Mais pourquoi ?
Jim Ross : ...


« Bon tu sais quoi ? Je suis pas quelqu'un de très compliqué. Tout le monde dit qu'ici c'est LA fédération violente du moment mais à part un peu de sang et des faibles qui ont Quit, j'ai pas vu grand chose... Alors dans ce cas je pense qu'un bon vieux hardcore match comme on en fait plus serait pas mal non ? »

Avec un grand sourire Paul donne une petite tape amicale sur le torse du catcheur.

Allez ça marche ! Mesdames et messieurs, plus tard dans la soiréer : Mr. Kennedy Vs. The Miz en Hardcore Match pour l'un des quart de finale de la Road To The Extreme Title !

Tout de même quelques cris des plus assoiffés d'Hardcore présent dans la salle (donc la moitié environ quoi...) et c'est sous une semi-ovation que Paul laisse The LoudMouth au milieux du ring, l'air satisfait. Il repart sous sa musique sans regarder les gens qui lui tendent la main au passage...



HRP : Voilà j'ai essayé de déformer le moins possible ce que tu m'as dit en MP au niveau de tes paroles, dis moi (toujours pas MP stp) si ça te convient :wink:
J'espère que je me suis pas planté dans ta future couleur xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Green Bay invasion.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green
» L'invasion des gobelins
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extreme Backyard Wrestling :: 
EBW Classic
 :: EBW Breaking Show - Speech :: 1er Breaking Show
-
Sauter vers: